La cuisine Nikkei : une fusion entre le Pérou et le Japon

Publié le : 03 mai 20224 mins de lecture

La cuisine Nikkei est une synthèse harmonieuse des traditions culinaires du Pérou et du Japon. Un style qui, fondu dans un plat, donne des harmonies de couleurs, de saveurs et d’arômes avec le meilleur des deux pays, si différents en apparence. La cuisine Nikkei apporte à la table la délicatesse et l’imagination de la tradition culinaire japonaise avec les saveurs fortes, vibrantes et épicées du Pérou et du Brésil. La dernière décennie a vu l’explosion de cette nouvelle tendance, très populaire au Canada et aux États-Unis (ainsi qu’au Pérou et au Brésil) et qui envahit progressivement les cuisines du Vieux Continent.

Comment les Japonais et les Péruviens se sont-ils rencontrés ?

Le Japon est connu pour être l’un des pays les plus fermés et les plus traditionalistes du monde : en fait, la cuisine Nikkei est née de la dernière diaspora japonaise pendant la période coloniale. Le terme « Nikkei » est utilisé pour définir tous les Japonais émigrés à l’étranger, soit environ 4 millions de personnes, dont la plupart vivent au Brésil et au Pérou. La rencontre avec les deux peuples sud-américains a donné lieu à une contamination unique dans l’histoire car, bien qu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale la plupart des Japonais soient rentrés chez eux, la fusion des trois cultures sur la table a été totale grâce à l’inventivité des cuisiniers. Si vous voulez vous faire livrer la cuisine Nikkei, le restaurant Côté Sushi de la rue Gambetta délivre partout.

Pères et fils de la cuisine Nikkei !

La cuisine Nikkei n’a pas de père, elle est l’enfant du Temps et de la Mer, concepts philosophiques plutôt qu’entités réelles. Mitsuharu Tsumura, né à Lima avec de claires origines japonaises, le plus grand représentant de la cuisine Nikkei, donne une idée de ce que cela signifie : « Il y a encore 50 ans, personne au Pérou ne goûtait au poulpe, les pêcheurs le jetaient. On pouvait aller sur les plages et voir tous ces poulpes par terre, et les Japonais s’en emparaient. Au fil du temps, les Péruviens se sont mis eux aussi à apprécier tous ces rebuts, ce qui a fait le bonheur des Japonais, jusqu’à ce qu’une « codification » sophistiquée soit créée.

Quels sont les plats de la cuisine Nikkei ?

L’accent est mis sur le poisson, on voit donc souvent des sushis et des ceviches ou des algues avec des fruits tropicaux. La soupe miso enrichie de cœurs de palmier ou de piment est très intéressante, sans oublier le sushi péruvien, un type très épicé préparé avec de l’aji amarillo, un piment péruvien. La daurade au riz yuzu (un agrume d’Extrême-Orient) et au jalapeño est un mélange d’émotions. Le plat nikkei emblématique du Pérou est probablement le tiradito, un ceviche mariné coupé comme un sashimi ; tandis que pour le Brésil, c’est la mandioquinha, un tubercule brésilien populaire, utilisé dans une soupe miso.

Plan du site