Les choses que l’on ignore sur les geishas

Publié le : 05 avril 20223 mins de lecture

Parmi les différents fantasmes que nourrit le Japon, il en est un qui est plus fort que les autres, de par son caractère plus poétique et plus beau. Si vous êtes un fan de la culture japonaise, vous connaissez peut-être déjà le terme « geisha ». Mais qu’est-ce que c’est vraiment ?

Savoir ce que signifie le terme geisha !

Tout a commencé aux alentours du 13e siècle, dans ce qui est probablement le quartier le plus célèbre de la ville de Kyoto, Gion. Cependant, à cette époque, ce sont uniquement des hommes qui font cette tradition. Puis, au 19ème siècle, généralement au milieu du 20ème siècle, l’âge d’or des femmes Geisha a eu lieu. Le monde fermé des Geishas est encore très intriguant aujourd’hui. Symbole du raffinement et de la culture japonaise, il n’est pas facile pour les touristes ordinaires de les approcher. Leur rôle et leur existence sont empreints de mystère. Principalement, le travail d’une geisha est ce qu’on appelle le « Zashiki », c’est-à-dire le divertissement d’invités très riches lors de banquets. Les geishas sont à la fois contemplées par le monde entier, mais aussi par tout le voisinage.

Comment reconnaître une geisha ?

Geisha ; Geiko ; Geigi, ils ont tous la même signification. « Gei » vient du mot divertissement, « sha » désigne une chose ou une personne, « Ko » indique un enfant et « Gi » désigne une femme. Cependant, pour celles qui sont encore en formation, elles sont appelées « maiko ». Ainsi, pendant leur formation pour devenir geisha, elles offrent des plaisirs tels que le ohayshi lors d’un banquet, la danse traditionnelle japonaise. Les geishas et les maiko se distinguent par leur façon de s’habiller et de se coiffer. Les geishas portent toujours un shimada mage, tandis que les maiko portent un mamoware. En ce qui concerne leur kimono, les maiko portent des kimonos hikizuri, tandis que les autres portent des kimonos tsumesode.

Les geishas sont-elles des prostituées ?

La réponse à cette question est non. Beaucoup de gens confondent les geishas avec les oirans. C’est pourquoi ils traitent les geishas comme des travailleuses du sexe. Il est vrai qu’il y a des personnes qui pratiquent le commerce du sexe, mais la plupart d’entre elles travaillent en tant qu’artistes. Comme elles sont considérées comme des artistes, les geishas travaillent dans une ville fleurie, ce qui signifie hanamachi en japonais. Elles pratiquent le divertissement par la conversation, la musique et la danse. En outre, elles exécutent divers autres arts lors de banquets organisés dans des salles privées. En conclusion, les geishas sont des artistes qui perpétuent la tradition japonaise.

Plan du site