Le chirashi : un sushi décomposé

Publié le : 03 août 20224 mins de lecture

Le chirashi appartient à la vaste catégorie des plats de poisson cru (mais pas nécessairement). En fait, beaucoup l’associent aux différents types de sushis, dont il diffère par sa forme : il est servi dans un bol – sans surprise, il est également connu sous le nom de chirashi poke.

Qu’est-ce que le chirashi ?

Parmi les noms des plats japonais figure le chirashi. Derrière ce terme difficile à comprendre pour nous, Occidentaux, se cache un sushi  » décomposé « , ou du moins c’est ainsi que l’on peut le définir. Votre restaurant Côté Sushi vous accueille à la rue de la Boétie si vous voulez goûter au Chirashi, Il s’agit en effet d’un plat qui, sur une base de riz japonais, comprend une grande quantité de poisson frais et cru (ou cuit) ainsi que de nombreux autres ingrédients, notamment des légumes. Dans ce savoureux plat japonais à base de poisson cru et de riz, ce dernier joue un rôle essentiel. Le riz utilisé pour le chirashi est le même que celui utilisé pour les sushis. Il est cuit, c’est-à-dire à couvert et dans autant d’eau qu’il en faut pour être complètement absorbé, à feu très doux. Lorsque la flamme est éteinte et après un repos de 10 minutes, on ajoute un mélange de vinaigre de riz, de sucre et de sel.

Le poisson !

Le choix du poisson n’est pas aléatoire mais bien réfléchi afin d’équilibrer les saveurs. Mais, surtout, pour éviter l’effet mappazzone. Les options sont nombreuses : vous pouvez opter pour des combinaisons simples, choisir la recette du chirashi de saumon, ou opter pour quelque chose de différent. Thon, bar, crevettes, mais pas forcément que du poisson : on peut aussi utiliser des algues, des légumineuses comme l’edamame et des œufs, par exemple. Mais une fois le bol de riz japonais captivant préparé, comment le manger ? Bien que chacun ait ses propres préférences, une façon qui satisfait la plupart des gens est de prendre, strictement avec des baguettes, une petite quantité de riz (de la taille d’un des morceaux de poisson qu’il contient) et de la porter à sa bouche pour en prendre une seule bouchée. Mais vous pouvez aussi choisir de faire quelque chose de préventif, c’est-à-dire de tremper le poisson dans la sauce soja – avec ou sans wasabi – de le ramener dans l’assiette et de le sortir avec le riz. Il est préférable de manger un morceau de poisson à la fois, afin de pouvoir apprécier son goût et sa texture individuellement.

Comment accompagner le chirashi ?

Dans les restaurants japonais, le chirashi est servi dans des bols et mangé avec des baguettes. C’est un plat riche et satisfaisant qui se suffit à lui-même. Il peut contenir de nombreux types de poissons et une bonne quantité de riz. Toutefois, si vous souhaitez l’accompagner d’un autre plat, vous pouvez opter pour une salade d’algues wakame ou de pousses de bambou, de racines de lotus, de carottes, de champignons ou d’asperges, ou l’anticiper avec une entrée de rouleaux de printemps.

 

 

Plan du site